ortie / amadouvier / astuces du jardinier / bambous / bannières / bassins / cachettes / dahlia / m'écrire / flaques d'eau / fleurs du printemps / flore alpestre / flore de Touraine / fonds d'écranfougère  / la galerie de P-Luc / glaïeul / habits fleuris / humour / immortelle / jardin / jardins de roses / journal du site / kiwis / mes liens / lierre / nouveautés / photo de la semaine  / potager / rivières / Rosalides / rose du jour / mes roses / roses en tableaux / tableaux / toile d'araignée / tour du jardin / verger / Victor Hugo / ..

Flore sauvage de Touraine p.28
Orties, Mauves et liserons

(Urtica dioica,  Malva moschata, Convolvulus arvensis, Calystegia sepium)

L'ortie  (Urtica dioica)  famille des Urticacées: Comme je le souligne à la page d'accueil du chapitre "flore tourangelle", la grande ortie  est connue de tous et elle possède des arguments brûlants pour rappeler à l'ordre ceux qui l'auraient oubliée. La vérité, c'est que d'autres variétés dont le feuillage est ressemblant inspirent aussi la méfiance à la plupart et la scène de l'oncle farceur qui s'amuse à impressionner des neveux en saisissant à mains nues un lamier ne doit pas être rare. J'avoue m'être fait avoir dans ma tendre jeunesse par un ami qui prétendait  que l'on ne se piquait pas si l'on retenait sa respiration. Bien entendu, sa ruse consistait à prendre la feuille par le dessous de façon à éviter les poils urticants. Bref, à part les papillons qui se régalent de son nectar, nous détestons cette vilaine plante. Heureusement, elle intéresse le jardinier "bricoleur" qui peut faire avec ses feuilles un purin d'ortie, efficace, mais odorant quand il fermente pour éloigner les pucerons, bon engrais par la suite pour les plantes gourmandes en azote et pour activer la décomposition d'un compost. Récoltées jeunes, les feuilles peuvent se manger cuites, en soupe ou pour accompagner un plat (comme des épinards). Il faut récolter les jeunes orties avec des gants. Si elles piquent les mains, elles ne piquent pas le palais (le suc de plantain et d'oseille calme les brûlures d'orties).

L'ortie est une plante à tiges carrées qui peut atteindre 150cm, commune dans toute l'Europe dans les broussailles et cultures, le long des routes, abord des constructions et les haies, sur sols riches. Les fleurs sont petites, sans pétales et sortent à l'aisselle des feuilles. Les fleurs mâles (longs chatons pendant comme des épis) et femelles  (petites grappes) sont sur des pieds séparés. Toute la plante est couverte de poils urticants.


Pour en savoir plus sur l'ortie, "Douce ortie" site de JM Desfilhes  - 

une recette de soupe à l'ortie, site Univers Nature

 

l'ortie et la  coccinelle (06/2002) (32350 octets) ortie en contrejour (25442 octets) ortie en fleur (06/2002) (38020 octets)
  Qui s'y frotte s'y pique  
 en mars, sous les peupliers, fleurissent les ficaires mêlées aux jeunes orties (03/2003) (49401 octets) mars 2003, les jeunes orties se réveillent sous la peupleraie (Rivière, 37) (48381 octets)
 grande ortie (Urtica dioica) (32307 octets)  les orties, en colonie abondante, bordent cette petite route de campagne (38694 octets)  jolies couleurs de l'ortie fleurie (mai 2002) (32238 octets)
  en juin ortie en fleur
   de jeunes orties repoussent en novembre sous les peupliers, près du Négron, indre-et-loire (59009 octets)  
en novembre, avant les grands froids, les orties repoussent

 

mauve sylvestre (Malva sylvestris) famille des Malvacées :
Autres noms : Grande mauve, Mauve sauvage,  Fausse-guimauve. 
Une plante bisannuelle ou vivace de 30 à 100cm, commune dans toute l'Europe, au bord des routes, chemins, remblais et décombres. De grandes fleurs "violet rose" formant des grappes à l'aisselle des feuilles supérieures. 

Dans l'antiquité, cette plante médicinale avait la réputation d'aiguiser les facultés intellectuelles et d'inciter à la vertu. Ses feuilles macérées soulageaient eczéma et bronchites.

mauve musquée : (Malva moschata) un texte pour bientôt

 

mauve musquée (Moschata) (06/2002) (26219 octets) mauve musquée (06/2002) (25917 octets)  feuillage de la mauve (06/2002) (29877 octets)
  jolie mauve !  

 

Le liseron des champs (Convolvulus arvensis) et le liseron des haies (Calystegia sepium) famille des Convolvulacées :
Ces deux "mauvaises herbes" envahissantes sont des plantes volubiles dont les racines peuvent pénétrer jusqu'à 1 mètre dans le sol. On les trouve dans les jardins et cultures, au bord des routes, terrains vagues, vignobles et voies ferrées.

Les  jolies fleurs  en entonnoir du liseron des champs sont petites  (2cm) et roses ; celles du liseron des haies  sont blanches et atteignent 5cm de diamètre. Les fleurs  ne restent ouvertes qu'une journée, en général de 7h à 14h.

 

liseron (35000 octets)
liseron des champs  (Convolvulus arvensis) (06/2002) (33596 octets) liseron des haies  (Calystegia sepium) (07/2002) (39229 octets)
liseron des champs liseron des haies

Pour choisir une autre fleur : liste alphabétique

 

Mesurez votre audience

flore tourangelle / m'écrire / flaques d'eau / fleurs du printemps / flore alpestre / flore de Touraine / fonds d'écranfougère / la galerie de P-Luc / glaïeul / habits fleuris / humour / immortelle / jardin / jardins de roses / journal du site / kiwis / mes liens / lierre / nouveautés / photo de la semaine  / potager / rivièresRosalides / rose du jour / mes roses / roses en tableaux / tableaux / toile d'araignée / tour du jardin / verger / Victor Hugo / . .

  03/10/12