Dahlias


 

La diversité de formes et de dimensions de dahlias permet de les utiliser dans toutes les parties du jardin. Les dahlias sont classés d'après la forme de la fleur. Originaires du Mexique et d'Amérique centrale, les dahlias ont été introduits en Europe pour leurs racines comestibles. Mais l'âcreté un peu trop forte de leurs tubercules les aurait vite fait disparaître si les jardiniers n'avaient pas été séduits par leurs jolies fleurs. Aujourd'hui, les hybrides ont remplacé les espèces sauvages et les dahlias arborent de magnifiques couleurs (sauf le bleu _ en préparation dans mes laboratoires secrets) 

 

Les dahlias décoratifs (80 à 150 cm), aux fleurs énormes, utilisables pour masquer provisoirement une clôture et pour la production de fleurs à couper.

Les dahlias cactus ou hybrides de cactus (100 à 140 cm), aux grandes fleurs gracieuses : pour massifs ou pour fleurs à couper.

Les dahlias pompon ou lilliput (100 à 130cm.) Seules les fleurs sont petites. Ils sont particulièrement recommandés pour la fleur à couper Les inflorescences tenant bien à l'eau.

Les dahlias nains (30 à 80cm), à fleurs simples ou doubles, idéals pour les massifs.

Les dahlias à collerette (100 à 130cm.) les dahlias à fleur d'anémone (35 à 130cm) apportent dans un jardin une note pittoresque des plus agréables.

Les dahlias Top-Mix : Ce sont les plus petits de tous, 25 à 30cm. Ils constituent des bordures agréablement fleuries grâce à leurs fleurs simples de 3 cm de diamètre. Ils peuvent également être cultivés en pots ou en jardinière.

Tous les dahlias se multiplient aisément de boutures faites au printemps, cependant on préfère procéder à la division des touffes.

Les souches sont mises en végétation sur du sable humide, en mars ou avril, et lorsque les bourgeons sont bien apparents, on procède à la division, juste avant la plantation, en conservant 2 ou 3 tubercules par portion, ainsi qu'un fragment de la tige de l'année précédente (les jeunes pousses apparaissent à la base de ces tiges.

A l'automne, dès les premières gelées, les tubercules sont arrachées et rentrés dans un local frais, où cependant il ne gèle pas. Les tubercules de dahlias à collerette, plus fragiles, sont conservées dans du sable presque sec.

 

(renseignements pris dans mon premier livre de jardinage, reçu en cadeau lorsque j'étais enfant... dans les années 60 : "Jardins", Pierre Roche, le petit guide Hachette, 1964)

Ps : à l'époque, je n'avais pratiquement pas lu ce livre,  (des conseils peu adaptés à mon budget d'enfant) préférant des livres sur les oiseaux ou des livres sur des plantes sauvages comme les fraisiers des bois, les fougères, plantes que je pouvais trouver dans la nature pour me faire un mini-jardinet sauvage.  Plus de 35 ans après, je redécouvre ce livre.